Historique

La Bhagavad-Gîtâ est un poême épique composé entre le Ve siècle av. J.-C. et le IIe siècle av. J.-C.[2].

Le chapitre III qui porte le titre de Karma-Yoga [3] et qui à trait au juste accomplissement de l'action est un dialogue entre le prince Arjuna et le conducteur de char Krishna .

C'est par une métaphore sur fond de guerre dynastique que ce texte hindou introduit les bases philosophiques du Karma yoga.

Karma-Yoga et Védanta

Adi Shankara pense que les actes, soumis à la relativité ne peuvent nous libérer du karma[4].

Il reconnaît une certaine valeur en termes de purification dans les voies du Karma yoga et de la Bhakti yoga. Mais pour lui, seule la pratique du Jnana Yoga permet d'atteindre à la délivrance de l'ignorance de sa propre nature.[5].

Cependant, Swami Vivekananda, Sri Aurobindo et aujourd'hui Mata Amritanandamayi ont largement revalorisé le Karma yoga.

Citations

* Swami Brahmananda dit à propos du secret du Karma-Yoga: "Si vous désirez travailler comme il le faut, vous devez ne pas perdre de vue deux grands principes:

  • En premier lieu, un profond respect pour le travail entrepris
  • En deuxième lieu, une indifférence complète à ses fruits. Ainsi vous pourrez travailler avec l'attitude qu'il faut. C'est ce qu'on appelle le secret du Karma-Yoga."[6]

Bibliographie

  • David Frawley,Yoga et Ayurveda, Ed. Turiya, 2004, 400 p. (ISBN 2951801904)
  • Sri Mahacharya, Hamsananda Sarasvati, Yoga et Sagesse, Ed.Albin Michel, 1978, 328 p. (ISBN 2-226-00705-9)

Notes et références

1. ↑ Les deux autres voies sont: le Bhakti Yoga et le Jñāna-Yoga

2. ↑ Robert Charles Zaehner, The Bhagavad-Gita. Oxford University Press. p. 7. « Une date ne peut pas être donnée avec certitude. Il semble certain, cependant, que le texte a été écrit plus tard que les Upanishad classiques (...) On ne se tromperait pas beaucoup en la situant entre le Ve et IIe sicèle avant Jésus-Christ »

3. ↑ Journal asiatique. G. De Schlegel. Dondey-Dupré père et fils, 1824, page 240

4. ↑ Voir le texte Atma-Bodha attribué à Adi Shankara (à ne pas confondre avec l'Upanishad qui porte le même nom)

5. ↑ Vedanta. Hans Torwesten, Loly Rosset, John Phillips. Grove Press, 1994 (page 145) (ISBN 9780802132628)

6. ↑ Sri Mahacharya, Hamsananda Sarasvati,Yoga et Sagesse, p. 290

source: fr.wikipedia.org

Publié par karma yoga