Depuis le début de la conquête spatiale en 1957, l'activité humaine a entraîné la production dans l'espace d'un très grand nombre d'objets de toutes les tailles. Quelques 34000 objets d'une taille supérieure à 10cm ont été observés au moins une fois par des radars ou des télescopes au sol. Pendant longtemps, les acteurs du domaine spatial ont considéré que l'immensité de l'espace autorisait d'y abandonner sans précaution des objets comme les étages supérieurs, les satellites en fin de vie, et des objets divers tels que des boucliers, boulons....

Les évaluations récentes comptabilisent ainsi environ 13000 objets d'une taille supérieure à 10 cm qui sont suivis régulièrement par des capteurs, 200 000 objets d'une taille comprise entre 1 et 10 cm, et 35 000 000 d'objets d'une taille comprise entre 0.1 et 1 cm. Les particules d'une taille inférieure à 0.1 cm sont bien sûr encore plus nombreuses.

Pour les objets d'une taille inférieure à 0.001cm et d'une taille supérieure à 0.1 cm, la pollution créée par l'Homme est maintenant devenue supérieure à l'environnement naturel dû aux météorites.

Objets suivis par des radars et des télescopes évoluant autour de la Terre

Comme l'activité spatiale a connu et connaît encore un développement important, le nombre d'objets en orbite ne cesse de croître. L'évolution de la population est guidée à la fois par le rythme des lancements par an (entre 60 et 100) engendrant un nombre d'objets par an pouvant atteindre environ 200, par les explosions en orbite et par les projets de constellations et de micro-satellites.

Cette population d'objets a désormais atteint un niveau, qui sans être dramatique, justifie la mise en place de mesures permettant de préserver l'avenir de l'activité spatiale.

source: debris-spatiaux.cnes.fr

Publié par fabien